Comment oser malgre la peur

Comment OSER, malgré la peur ?

Oui, oser fait peur… Et il ne suffit pas de se dire que « tout ira bien » pour que ce soit réellement le cas. Mais devons-nous pour autant nous résoudre au statuquo ?  N’avons-nous aucun pouvoir sur ces peurs qui nous assaillent ? Bien sûr que si ! C’est pourquoi j’aimerais vous proposer aujourd’hui quelques remèdes … Un parcours en 5 étapes pour relativiser vos peurs et avancer, à votre rythme, avec confiance.

 

Etape 1 : Admettre la réalité de la peur

 

Non, votre peur n’est pas imaginaire. Peu importe qu’elle semble « dérisoire » pour d’autres, si vous la ressentez, elle a un sens et un impact réel.  

Inutile donc de tenter de la chasser purement et simplement de votre esprit à coups de « Sois fort(e) ! » ou « Il n’y a pas de quoi s’en faire ». C’est peine perdue.

La peur est un phénomène bien réel et la vaincre vous demandera avant tout de LA RECONNAÎTRE.

 

Ainsi, plutôt que de la renier, posez-vous les questions suivantes :

 

Quel message cette peur tente-t-elle de me faire passer ?

 

Quelle est l’origine exacte de mon ressenti ?

 

Que peut-il objectivement arriver de pire ? En quoi est-ce réellement important pour moi ?

 

 

Etape 2 : Eviter les catégorisations

 

« Je suis peureux/se » -> « Je souffre d’un manque de confiance en moi »

 

Comprenez qu’il nous arrive à tous, un jour ou l’autre, de ressentir de la peur.

 

D’ailleurs nous ne pourrions pas survivre sans la peur. Elle fait de nous quelqu’un d’avisé, elle nous protège des réels dangers.

 

Admettre votre peur ne fait donc pas de vous quelqu’un de « peureux » ; Pas plus que vous ne souffrez d’un manque irrévocable de « confiance en vous ».

 

La confiance en soi n’est pas l’absence de peur. Elle n’est pas non plus quelque chose que l’on détiendrait une bonne fois pour toute.

 

La confiance en soi consiste à AGIR MALGRE LA PEUR.

 

La confiance en soi est FLUCTUANTE. Nous sommes très confiants dans certaines situations et beaucoup moins dans d’autres.

 

La confiance en soi S’ACQUIERT et SE CULTIVE.

 

Et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

 

Ce qui nous amène à l’étape cruciale … le véritable remède !

 

Etape 3 : Le remède à la peur, c’est l’ACTION !

 

Prenez conscience que vos hésitations, votre indécision alimente votre peur.

 

VOUS êtes votre principal ennemi !

 

Alors bien sûr, il ne s’agit pas de se lancer tête baissée dans ce que vous ressentez comme un gouffre, mais tout de même … Posez-vous la question :

 

N’existe-t-il pas une manière appropriée d’AGIR pour passer au-delà de cette peur ?

 

S’il est normal que vous envisagiez le pire, comprenez également que ça va dans les deux sens et demandez-vous :

 

Qu’est-ce que je risque au MIEUX ? 

 

En d’autres termes, Qu’est-ce que cette peur m’empêche d’accomplir, d’avoir, d’être ?  

 

Réévaluez les choses sous un autre angle. Car finalement …

 

Où se situe véritablement le plus grand danger ? Dans l’action ou dans l’inaction ?

 

 

Etape 4 : Un pas à la fois, une dose à la fois


 

Peu importe que votre action soit grande ou petite, l’important est d’agir.

 

Commencez donc par de petits défis, sans grandes conséquences.

 

Vous constaterez très vite que les conséquences réelles sont bien moindres que ce que votre imagination vous a poussé à croire.

Augmentez ensuite, peu à peu, votre challenge.

 

Exemple : Vous avez peur de vous affirmer, de dire « non ».

 

La prochaine fois que vous vous rendez au restaurant ou chez votre boulanger, prenez un temps de réflexion avant de vous décider sur le produit à consommer. L’étape suivante pourrait être de demander un produit puis de changer d’avis.

 

Vous êtes à la caisse du supermarché et un client « pressé » demande à passer devant vous. Refusez poliment.

 

Vous verrez, il n’y a pas « mort d’homme » !

 

Etape 5 : Dépoussiérez votre esprit !

 

Nous sommes le produit de notre esprit mais il ne tient qu’à nous d’y faire le ménage !

 

Vos peurs vous renvoient à vos échecs, à ces choses que vous n’avez pas accomplies, à ces déboires auxquels vous avez dû faire face. Mais qu’en est-il de vos réalisations passées ?

 

Oui, vous avez réalisé une multitude de choses par le passé ! Et vos plus belles réussites, ces choses dont vous vous sentez fier(e) aujourd’hui vous ont inévitablement demandé de passer au-delà de certaines peurs, d’oser agir !

 

Dépoussiérez votre esprit de ces défaites qui vous minent et prenez un instant pour « lustrer » vos victoires.

Faites ressortir le positif. Vous aiguiserez ainsi votre confiance. Vous avez bien plus de courage que vous ne le croyez !

 

Vous souhaitez aller plus loin dans le développement de votre confiance? Ceci peut vous y aider : 

Photo site formation

                                                        

 

 

Géraldine Lagrange                             « Easy transition coaching »

 

coaching questions projet de vie avancer solutions

Ajouter un commentaire