5 etapes

« Les 5 étapes vers une vie pleine de sens » : Témoignage de Nathalie De Leeuw

Se placer à sa « juste place », trouver sa voie, nous sommes nombreux à en rêver mais comment faire ? Découvrez, via le parcours très inspirant de Nathalie, comment, pas à pas, développer cette vie épanouissante dont vous rêvez (secrètement ou pas) ...  

 

 

Etape 1 : La prise de conscience

 

A priori, Nathalie possède ce que beaucoup nommerait « une situation très enviable ». Son CV regorge d’expériences probantes au sein de « grandes entreprises » et elle vient de mettre au monde un adorable petit garçon.

Pourtant, à l’heure de reprendre le chemin du travail, un déclic se produit dans son esprit : « Ce n’est pas ça la vie ! Courir du matin au soir et ainsi rater les moments importants de la vie de mon fils … »

Cette prise de conscience n’est évidemment pas sans lui rappeler le sentiment d’insatisfaction qu’elle ressent dans son travail :

« J’avais le sentiment de ne pas être écoutée, de ne pas être reconnue à ma juste valeur. On me demandait de conseiller les gens tout en les aiguillant vers ce que ma direction souhaitait. Qu’en était-il de leurs véritables besoins ? Je ne me sentais pas à ma place ! »

Et pour cause, cette manière de faire n’est en aucun cas en adéquation avec ses valeurs :

« Au niveau professionnel mes valeurs sont l’écoute et le conseil. A titre privé, j’accorde une grande importance à la présence et l’accompagnement. J’ai donc assez vite compris que mon job ne me permettait pas de vivre en cohérence avec ce qui est crucial à mes yeux. »

 

Etape 2 : Un nouvel objectif

 

De là, naît un nouvel objectif de vie, et non des moindre : Réorienter sa carrière en adéquation avec ses valeurs.

 

Etape 3 : Clarifier son objectif, dépasser ses freins, ses « croyances »

 

Nathalie envisage alors de « se mettre à son compte ». L’élan est là, entrainant avec lui son flot de questions et de sensations fortes :

-> « C’est risqué ! »

« J’ai une maison, une famille … C’est un très gros risque ! A quarante ans ! En suis-je vraiment capable ? Que faire exactement ? Comment m’assurer de me sentir mieux ?

« Je ne suis ni héritière d’une grande fortune, ni née dans une famille aisée. Il me faudra bien de la ténacité pour y arriver ! »

-> « Quel impact pour mon entourage ? Que va-t-on penser de moi ? »

« Quelles valeurs est-ce que je veux transmettre à mon fils ? »

« J’ai même entendu : « Elle nous fait la crise de la quarantaine ! » »

-> « Que faire concrètement ? »

« Etant très polyvalente, je pense avoir développé au moins 5 à 6 projets dans ma petite tête ! Je ne parvenais pas à y voir clair. »

-> L’anxiété

« La peur, le stress, l’opinion de l’entourage… Un tourbillon de sensations et de questions plus étranges les unes que les autres. »

« Il m’aura finalement fallu pas moins d’une année entière avant d’entamer la moindre démarche concrète. »

 

Etape 4 : La mise en œuvre du plan d’action

 

« Au bout d’un moment, j’ai mis tout à plat et me suis posée les « bonnes questions » : Quels sont mes besoins ? Quelles sont mes compétences ? Quelles sont mes valeurs ? C’est sur base de cela que j’ai enfin pu élaborer concrètement mon projet d’avenir. »

« Bien sûr, avec une certaine forme d’anxiété mais, petit à petit, le projet se construisait. Mieux encore, au plus je m’engageais dans cette voie, au plus les choses commençaient à s’aligner. Les solutions sont naturellement venues à moi. »

« Avec le recul, je réalise également que chaque épreuve m’a permis de peaufiner mon projet. Cela m’a aidé à trouver exactement vers quoi me diriger. »

 

Etape 5 : La réalisation de l’objectif et la prise de recul constructive

 

Pas à pas, de questions en réponses, Nathalie a créé sa propre activité. Elle s’épanouit aujourd’hui dans son rôle de consultante en communication spécialisée dans les réseaux sociaux. Sa carrière lui permet non seulement d’exercer un travail en accord total avec ses valeurs, mais aussi de profiter pleinement de sa vie de famille.

« Je crois sincèrement que lorsqu’on est dans « le juste » par rapport à soi, on y met l’énergie nécessaire et les choses se mettent en place. »

« Aimer ce que l’on fait est primordial. Je me sens alignée par rapport à mes compétences et par rapport à ma vie privée. »

« La grande leçon que je retire de tout cela est une sorte de « devise » : Ma plus grande force, c’est moi … ce que je suis et ce que je veux transmettre. »

Et c’est bien là la mission première de l’activité que Nathalie à créer : « J’aide les personnes à faire connaître leur savoir-faire et leur savoir-être. Et ça, c’est juste du bonheur ! ».  

Quant aux valeurs qu’elle s’inquiétait de transmettre à son fils, on peut clairement affirmer que c’est chose faite lorsqu’elle nous précise que : « Je peux regarder mon fils dans les yeux et lui dire de suivre ce que son cœur lui dicte de faire. Cela sonne juste car j’ai moi-même arpenté ce chemin et j’en tire beaucoup de satisfaction. »

Et parce qu’elle y donne le meilleur d’elle-même, n'hésitez pas à découvrir plus en détail l’activité de Nathalie ... www.facebook.com/bymaxcomunity

témoignage transition de vie gestion de projet coaching

Ajouter un commentaire